L’intolérance au lactose ? Ce n’est pas une fatalité !

Ne laissez pas une intolérance ou une allergie vous gâcher la vie !

L’intolérance au lactose (à différencier de l’allergie aux protéines de lait), on en entend beaucoup  parler. Mais c’est quoi au juste ? Vraie maladie ou simple effet de mode ? Comment démêler le vrai du faux, et mieux manger sans tomber dans la paranoïa ? Explications.

 

D’abord, c’est quoi le lactose ?

Le lactose, c’est un type de glucide contenu dans le lait. Il est digéré par l’organisme grâce à une enzyme particulière, appelée lactase. Or, lorsque l’on devient adulte, le corps produit beaucoup moins de lactase, ce qui fait qu’on digère moins bien le lait et ses dérivés. C’est pour cela que l’on dit souvent que “les humains ne sont pas faits pour boire du lait à l’âge adulte”.

 

Allergie, intolérance, sensibilité : quelles différences ?

L’allergie au lait de vache est une vraie pathologie qui n’est pas à prendre à la légère ! Elle ne concerne d’ailleurs pas le lactose mais les protéines du lait, et se manifeste par divers symptômes qui peuvent être très graves sur les plans digestif, cutané ou encore respiratoire. En cas d’allergie avérée, la consommation de lait est donc totalement à proscrire.

Mais revenons à l’intolérance : moins dangereuse que l’allergie, elle est causée par un déficit de lactase et se traduit par des problèmes digestifs plus ou moins aigus suite à l’ingestion de lactose : maux de ventre, nausées, diarrhées, vomissements… Dans ce cas, mieux vaut limiter au maximum les produits laitiers et ainsi s’éviter bien des situations inconfortables…

De nombreuses personnes digèrent simplement mal le lait et ses dérivés, sans qu’il ne s’agisse d’une allergie ni d’une forte intolérance : c’est ce que l’on appelle tout simplement la sensibilité au lactose.

De manière générale, la consommation de lait animal est suspectée d’être néfaste pour la santé, entraînant une acidification de l’organisme qui va favoriser à long terme les inflammations et maladies en tous genres. C’est pourquoi certains font le choix de le limiter ou de le bannir de leur alimentation.

Après, il appartient à chacun de connaître et de respecter son propre niveau de tolérance…

 

Comment bien manger sans lactose ?

Le lactose, c’est comme tout, ce n’est pas une fatalité ! En cas d’intolérance, il suffit de revoir son alimentation simplement et logiquement, de manière à pouvoir se faire plaisir sans le regretter !

Tout d’abord, sachez que les aliments les plus riches en lactose sont le lait et les yaourts, les fromages en étant moins pourvus du fait de l’affinage. Si votre intolérance n’est pas trop forte, vous pouvez donc vous faire plaisir avec les fromages affinés type emmental, comté, tomes etc… Bonne nouvelle non ?

 

Ensuite, il existe nombre d’alternatives au lait faciles à utiliser :

  • Les laits végétaux à la place du lait de vache :

    Soja, amande, riz, épeautre, noisette… le choix est là ! Il s’agit en fait de boissons végétales obtenues à partir de purées de fruits secs/céréales et d’eau, que l’on peut boire telles qu’elles, en smoothies ou utiliser en remplacement du lait dans la plupart des recettes courantes : gâteaux, crêpes, gaufres, clafoutis…

 

laitsvegetaux

 

  • Les crèmes végétales à la place de la crème fraîche :

    Dérivées des laits végétaux, elles sont plus épaisses et plus riches en [bonnes] graisses,  ce qui leur permet de remplacer la crème fraîche liquide dans la plupart des préparations (sauf la chantilly, sorry…) : gratins, poêlées de légumes, plats en sauce… La crème de soja est la plus facile à trouver et la plus utilisée, mais les crèmes de riz, d’amande ou encore d’avoine sont aussi très intéressantes ! [mention spéciale pour la crème d’amande et son goût tout doux  🙂 ]

 

  • Le lait de coco :

    Avec son goût délicieux et sa texture crémeuse, il apporte à vos poêlées, gratins et desserts une onctuosité parfaite, sans un brin de lactose ! Quand à l’huile de coco, elle est parfaite pour les cuissons en remplacement du beurre !
    Huile de coco vierge            Afficher l'image d'origine

 

  • Les yaourts :

    Pour les yaourts c’est pareil, on trouve dans les supermarchés et magasins bio de plus en plus de desserts à base de laits végétaux, qui sont du coup très légers et digestes !

 

  • Les purées d’oléagineux :

    Elles remplacent aisément le beurre, sur les tartines (délice garanti, soit dit en passant) et dans les gâteaux, avec à la clé des apports nutritionnels d’excellente qualité !

 

purée oléagineux

 

Quelques astuces gourmandes…

Mousse au chocolat : pas la peine d’y rajouter de la crème fouettée, il suffit de la faire simplement avec des œufs, ou encore à l’eau de pois chiches ! (oui oui, regardez plutôt ici   😉  )

Le café au lait (de soja !) : très à la mode dans les pays anglo-saxons, beaucoup plus avancés que nous sur la question, il consiste à verser une noisette de lait de soja (sous pression dans les coffee shops irlandais  🙂 ) dans son café… c’est délicieux et beaucoup plus digeste !

La banane glacée, pour une glace sans crème ! Mettez au congélateur des bananes très mûres pendant au moins deux heures. Quand vous les sortez, laissez les dégeler quelques minutes, et dégustez les comme de la crème glacée ! Vous verrez, c’est surprenant : onctueux, gourmand et sain à la fois !

 

C’est déjà pas mal non ? On vous avait bien dit qu’il était possible de manger sans lactose et sans se priver ! Et si cet article vous a intéressé et que vous voulez plus de recettes sur ce thème, allez donc faire un tour dans la catégorie Sans lactose du blog  😉

 

1 thought on “L’intolérance au lactose ? Ce n’est pas une fatalité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *